photo-nature-passion.com, le blog.

Blog photographie nature et animalière de JiPeheL.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Rousserolle effarvate

La rousserolle effarvate est une visiteuse d'été (avril/octobre) et hiverne en Afrique équatoriale. Elle se nourrit d'insectes qu'elle trouve dans les roselières en montant le long des tiges pour rechercher sa nourriture. Les insectes d'eau, éphémères, constituent ses principales proies. Elle peut également manger des papillons et des larves d'insectes aquatiques à leur sortie de l'eau. Elle peut aussi se nourrir de baies et de pucerons à l'automne. C'est justement la diminution des ces insectes à l'automne qui la décidera à partir vers l'Afrique pour passer l'hiver.

La saison de reproduction varie de mi-avril à la mi-juin plus au nord. Le nid est constitué d'herbes, des tiges et de feuilles tissées autour des tiges de roseaux et sera construit par le mâle et la femelle. Il y aura une à  deux pontes de trois à cinq œufs couvées à tour de rôle tandis que l'autre se nourrira. L'incubation des œufs durera onze à douze jours et les poussins seront prêts à sortir du nid vers leur 14e jour.

Entendre chanter une rousserolle effarvate dans une roselière est commun, la voir est plus compliqué et demande parfois de la patience dans cette végétation très fournie (qui en fait les protège des prédateurs).

1- après de longs moments d'attente la voila dans des conditions acceptables pour une photo.

2- la rousserolle effarvate est bavarde, son chant peut aussi bien être constitué de chants bref en cas d'inquiétude comme de longues envolées lorsque qu'elle est plus paisible.

Bonne visualisation ! et pour ceux qui le souhaitent, la série est ici.

JiPeheL

Auteur: JiPeheL

Restez au courant de l'actualité et abonnez-vous au Flux RSS de cette catégorie

Commentaires (7)

haude haude ·  09 juin 2009, 19:38

Splendide, ta série est très belle.
J'en ai entendu une il y a 15 jours dans des cannes, mais pas de photos... si si juste une où l'on voit un petit point marron, elle me tournait le dos.
J'admire d'autant plus cette panoplie. Bravo!

Foise Foise ·  11 juin 2009, 08:51

Leur chant permet de les situer parmi les roseaux, mais rarement de les voir... Je me demande comment tu as fait pour insinuer ton "bazooka" entre les tiges pour saisir ces images parfaites ?

JiPeheL JiPeheL ·  11 juin 2009, 13:20

Hé gamine, la patience est l'apanage des vieux :-) C'est uniquement pour cela que je peux rester une douzaine d'heures en affût.

Merci à vous deux !

cathy B cathy B ·  11 juin 2009, 17:57

... fin de la visite.
Encore une superbe série! Tes choix de cadrage et de PDC nous donnent l'impression d'être nous aussi tapis à l'affut. (Et au moins, ça ne nous demande pas de nous cacher 12h à l'avance ;-)) Et pour parler d'autre chose que de technique ou compo: ces images me touchent vraiment :-)

(Je viens de vérifier dans mon guide, voilà un oiseau que j'ai une chance de rencontrer (avec les yeux, pas avec l'APN) alors que je traque la libellule.)

Lucie Lucie ·  11 juin 2009, 20:56

Superbe reportage, j'ai vu les images magnifiques du site! Il faut bien de la patience pour que l'oisaeu se laisse approcher! Nous en avons vu en Camargue , vu seulement! C'est parfait de réalisme!
Bravo!

Josiane57 Josiane57 ·  27 juin 2009, 17:13

Bien belle série ! Je n'ai jamais réussi à voir correctement cet oiseau ...alors, réussir à le photographier ...c'est encore une autre paire de manches ;)

jeanluc_35 jeanluc_35 ·  27 novembre 2009, 18:54

je dois dire que je trouve mes photos bien triste comparées aux tiennes. Bravo

Ajouter un commentaire Fil des commentaires de ce billet

*** Réponse obligatoire à la question suivante, sinon pas d'envoi possible du commentaire. Merci ! ***

:mdr: ;-) :-| :lol: :mrgreen: :cool: 8-O :-P :-( :oupss: :happy: :zzz: :no: :ya: :applau: :mur: :top: :zinzin: :photo: :tel:

no attachment



À voir également

Pie grièche écorcheur

Un des passereaux manquant à ma photothèque, pas trés satisfait du résultat, il faudra mieux faire l'année prochaine....

Lire la suite

Il a enfin niché

En Décembre 2006, sur ce même blog, j'écrivais un article sur les nichoirs. Je parlais notamment de la forme des trous pour favoriser telle ou telle espèce.

Lire la suite