photo-nature-passion.com, le blog.

Blog photographie nature et animalière de JiPeheL.

Aller au contenu | Aller au menu | Aller à la recherche

Fil des billets    Fil des commentaires

Mot-clé - brame 2010

Brame 2010 : le cerf élaphe et l'eau

Pour terminer ce petit brame 2010, je vous propose quelques photos de cerfs élaphe dans l'eau. Ce sont de bons nageurs qui n'hésiteront pas à franchir eaux mortes ou rivière même sans avoir pied (ou pattes)  Comme toujours, pensez à passer votre souris sur les photos lorsque le billet est ouvert, celles-ci apparaîtront en taille plus favorable à la lecture.

Lire la suite

4536 lectures


Brame 2010 : variations autour d'un 20 cors

Le cri puissant (raire) que développe le cerf dominant est sans aucun doute un des attraits du brâme. Cette période est aussi l'occasion de voir ces mêmes mâles qui, en dehors de la période de reproduction, ont tendance à vire en sous-bois. Un cerf se caractérise par sa stature et surtout par son "armure". La taille des bois d'un cerf et leur structure dépendent souvent de la qualité génétique du sujet et du milieu dans lequel il vit. Si vous souhaitez en savoir plus sur la structure, je vous recommande cette page sur Info visual Le photographe, fut-il amateur comme moi rêve toujours d'immortaliser un beau spécimen. Cette joie m'a été donnée dès le dimanche matin de ma semaine de brame. Oui il s'agissait bien d'un 20 cors et ma joie fut encore plus grande lorsque j'appris que c'était l'unique 20 cors du domaine de Chambord, 20 cors que les gardes de l'ONF n'avaient pas vu depuis un bout de temps, ils le pensaient même mort. Ecouter le brâme du cerf.

Lire la suite

3572 lectures


Brame du cerf 2010 : ambiances

Fidèle à la semaine de la pleine lune de septembre, c'est encore à Chambord et ses environs que j'ai vécu ma semaine de brame. Je crois pouvoir dire que je me suis trompé... Manifestement le brame en était à son balbutiement, pas de combats, des dominants bien apathiques. A moins que les animaux ne puissent plus supporter ces énergumènes qui viennent au brame comme on va à la foire du trône . Les cervidés (et autres mammifères) peuvent sentir de loin ces badauds à la cigarette au bec ou ces dames au parfum bien prononcé, entendre des téléphone portables sonner, voir des flashs qui crépitent lorsque les animaux sont à plus de 100m. Ils peuvent aussi fuir en découvrant cet imbécile (pas d'autre qualificatif) carrément debout au milieu de la place de brame alors que la lumière commence à nous laisser distinguer des ombres. Dans ces conditions il ne faut plus s'étonner de ne plus rien voir dès qu'il fait jour ou avant la nuit ! Puissent les reportages télé faire de l'éducation sur ce spectacle qui doit se mériter par des attitudes respectueuses envers la nature et non venter les mérites de tel ou tel site de vision. Désolé c'était mon coup de gueule du brame 2010. N'oubliez pas, en passant votre souris sur les photos lorsque le billet est ouvert (lire la suite), celle-ci s'agrandiront.

Lire la suite

2755 lectures